Enzo Enea : "Créer une qualité que les gens peuvent ressentir".

03.08.2020

Mon grand-père m'a appris très tôt l'importance de la qualité et, à ce jour, la qualité la plus élevée et la perfection jusqu'au moindre détail sont ma revendication et ma motivation.

Pour l'architecte paysagiste Enzo Enea, la qualité est la plus importante : "La qualité ne se limite pas aux matériaux et à l'art de leur utilisation. La qualité est une expérience émotionnelle".

Enzo Enea

Le plus important, c'est la qualité. La qualité ne se limite pas aux matériaux et à l'art de leur utilisation. La qualité est une expérience émotionnelle.

J'ai fait cette expérience pour la première fois dans le jardin de ma famille en Italie, quand j'ai croqué une pêche. Dans ce fruit, le soleil s'est fait chair, ce qui m'a fait oublier tous les efforts qu'il a fallu faire pour l'aider à grandir. Se lever à trois heures du matin pour éviter la chaleur, les longues marches vers le jardin parce que le jardin était simplement là où se trouvaient les arbres et non dans les plantations devant la maison pour des raisons de commodité. Les labours laborieux, la recherche de l'eau, les innombrables moustiques, la soif, la faim, le match de football manqué avec des amis ou le chagrin de ne pas pouvoir prendre le bus pour aller à la mer manger une glace ont été oubliés.

Cette pêche m'a fait oublier tout cela et m'a fait réaliser ce que je veux : porter cette expérience dans le monde. Je veux transpirer encore plus pour cela, je veux commencer à marcher encore plus longtemps et me lever encore plus tôt. Parce que je crois que d'autres aussi se lèvent tôt et font des marches à pied. Mais je ne pense pas que tout le monde sache pourquoi. Quand ils entreront dans mon jardin, ils le sauront.

Mon grand-père m'a appris très tôt l'importance de la qualité et, aujourd'hui encore, la qualité et la perfection jusqu'au moindre détail sont ma revendication et ma motivation. Je suis devenu par la suite un designer industriel. Mais mon lien avec la nature était trop fort, alors j'ai décidé de quitter cette profession. Mon père était tailleur de pierre et importait des récipients taillés à la main provenant de poteries. Je l'ai accompagné régulièrement chez des sculpteurs et des potiers pendant un certain temps et j'ai été fasciné par la précision de l'artisanat et les beaux produits qui rendent le paysage qui les entoure encore plus beau. Le désir m'est venu d'embellir également l'environnement de ces produits artisanaux et de concevoir les jardins dans leur ensemble. J'ai donc étudié l'architecture paysagère, puis j'ai repris l'entreprise de mon père et l'ai constamment développée pour en faire un site de production pour l'ensemble des jardins, selon mes propres exigences.

Aujourd'hui, nous recevons des commandes du monde entier et sommes autorisés à accompagner des projets aussi réputés qu'intéressants et à concevoir des jardins dans les moindres détails. L'exigence inconditionnelle de qualité a conduit au fait que nous pouvons vraiment tout offrir. Notre équipe comprend les meilleurs spécialistes pour tous les métiers concernés. Pendant que les architectes réfléchissent et planifient l'avenir, les experts vérifient la faisabilité des idées et les artisans mettent en œuvre les idées avec les plus hauts standards de qualité. Je veux que les gens aiment nos jardins et je veux que les jardins améliorent la qualité de vie des gens. C'est pourquoi nous planifions toujours de manière à ce que l'intérieur et l'extérieur d'une maison s'harmonisent et fonctionnent dans la vie quotidienne.

Mon grand-père, avec son sens de la qualité et ses pêches, m'a donc fait un énorme cadeau et m'a permis de faire le premier pas sur le chemin d'une vie réussie. Une seule chose me manque encore aujourd'hui : je veux croquer dans une pêche aussi parfaite que celle qui m'a montré l'importance de la qualité à l'époque. Jamais plus aucun fruit n'a eu aussi bon goût pour moi, et bien sûr, aucun autre fruit ne m'a autant sensibilisé. Peut-être aurais-je dû garder le cœur de la pêche comme talisman ?

Cette chronique a été publiée pour la première fois dans le livre "The Best Advice" de Frank Arnold, Midas Verlag, et a été approuvée pour publication sur ce site web par Enzo Enea.

Enzo Enea

Nous utilisons des cookies pour personnaliser les contenus et les annonces publicitaires et pour analyser les accès à notre site Web.En savoir plus